Chaud... Chaud... Chauray !

Publié le 20 Septembre 2010

 

CHAURAY, 19 Septembre, temps léger, ensoleillé et agréable...

 

a.jpg

 

On n'avait pas prévu le déplacement mais finalement on y est allés quand même, en voiture à trois... 

On est arrivés juste à temps pour voir la réserve (en blanc) se faire enfler de sa victoire grâce à l'arbitrage "aimablement" fourni par le club de Chauray, refusant à Barbezieux un dernier essai tout à fait valable qui aurait confirmé sa supériorité sur l'adversaire ...

Score final: 29 à 29 !

On a retenu la participation de la Présidence et de la Vice-Présidence (pour partie) au jeu !

 

15 heures pile-poil, les deux équipes investissent une pelouse que nous, supporters, furent longs à trouver tant la ville dortoir qu'est Chauray manque de facilités indicatrices et d'aisances panneautières !!!

 

De suite, sous la pression sûrement, les bleus mi-Niortais ratent le coup d'envoi et nous offrent la mêlée au milieu.  Un signe sûrement !  L'affrontement semble équilibré, les proches Niortais tentent l'invasion mais sans grand résultat. Ils se font siffler par l'arbitre et notre Landreau tape gagnant à chaque fois ...


z

 

C'est pas beau ce ballon haut en l'air qui va s'enfiler droit entre les manchons ???

On n'était pas habitués et ça fait un grand bien de savoir que même aux 50m on a quelqu'un chez nous capable d'assurer la victoire.

 


q-copie-1.jpg

 

Sam n'ayant plus la pression du buteur il peut ainsi se donner entièrement au jeu, comme ici taper le ballon en touche pour la pénalité ou aussi faire la passe décisive qui envoie Martial CLIQUOT directement dans l'en-but, aplatir le bel essai qui a fait se dresser de plaisir toute la compagnie Barbezilienne en déplacement.

 

 

e.jpg

 

Même Christophe MASSIAS nous a un instant laissé croire à l'essai après une percée digne d'un trois-quart véloce... Mais comme ce n'est pas sa spécialité, le cadrage débordement, il alla percuter le dernier défenseur et tomba au sol avant de passer... Dommage...


 

i.jpg

 

Monsieur BATOU, le talonneur aux yeux vairons et à l'énergie inépuisable...  Un gars qui se donne et qui en donne, généreux dans ses actions, précis et adroit, vaillant en toutes occasions. C'est vrai qu'en le croisant sur un terrain on risque le dommage collatéral, mais c'est toujours sans véritable mauvaise intention, juste pour jouer !!!

C'est donc un grand joueur !

 


u.jpg

 

Voilà, le match se termine dans notre camp sous les assauts vindicatifs des joueurs de Chauray vexés de renter "Fanny" aux vestaires, mais bon:  un 19 Septembre... 19 à Zéro ... On ne pouvait rêver mieux pour nos débuts cette saison et aussi clore pour toujours le contentieux entre les deux équipes...

 

Rendez-vous obligatoire Samedi prochain au stade Jean PAUQUET où l'on recevra l'autre épouvantail de la poule après le SA XV qui nous devance au classement, le CA AIGLON qui nous talonne et qui, descendant juste de Fédérale 1, risque d'être un gros morceau dur à croquer ...


Mais le BSCR a faim ...

Rédigé par Daniel DURET

Repost 0
Commenter cet article