C'Est Pas'eNCOre ça ...

Publié le 13 Novembre 2011

 

 

Saintes, beau temps, vent affaibli ...

 

 

On est venus là pour gagner, en réserve comme en première ...


Et pas pour rigoler!


R1-copie-1.jpgR2-copie-1.jpgR4-copie-1.jpgR5-copie-1.jpgR6-copie-2.jpg

Les dos bleus des saintais avaient des reflets au soleil...

 

R7-copie-1

Nos p'tits avants avaient des airs fatigués ...


R3-copie-1.jpg

 

Et oui, Rémi, inutile de se ruiner dans l'herbe de désespoir...  c'est raté...

 

Vous avez tenu le coup un petit moment, puis à la faveur de quelques erreurs vous avez encaissé ...

 

C'est juste un manque de cohésion . Et de métier.

 

 

 

Choses que les gars de la première ne devraient pas être privés; du moins on attend sur ces facultés là, bien digérées, pour enfin les voir à leur aise ...

 

A1-copie-1.jpgA2-copie-1.jpgA3-copie-1.jpg

La belle danse des sauteurs-preneurs de balle ...


A5-copie-1.jpgA6-copie-1.jpg

Les coups de pieds de Sam nous ont tenus hors de l'eau jusqu'à la mi-temps ou notre avance permanente se réduisit à un 15-15 ... honorable et encourageant, mais...


A7-copie-1.jpg

Une concertation, un moment de mise au point en cours de jeu devenu nécessaire face au sombre résultat qui se profilait, encore une défaite...

 

A9-copie-1.jpg

 

La défaite n'est pas venue, mais de peu, de très peu ... une ultimé pénalité que l'arbitre nous accorda au dernier moment et qu'il faillit nous en annuler le bénéfice dans les arrêts de jeu de ce dernier moment fatidique .

 

On l'attendait, on la cherchait, on la voyait venir, cette foutue victoire ... mais elle n'est pas venue !

 

Je nous trouve incapables de construire le moindre jeu de passe qui puisse nous offrir l'avantage. Quand Pelluchon perce au centre et amène le ballon en vue de près de la ligne des Saintais, la passe en l'air de son soutien vers l'adversaire vient désespérer les plus fidèles des supporters qui se disent: non, c'est pas possible, on verra jamais ça: une finition victorieuse toute simple, en deux passes normalement ajustées ...

 

Trop d'attaques butent et échouent du moment qu'un des acteurs se met à réfléchir en se disant: mais si j'allais tout droit ?  Si j'essayais de passer seul ?

Déjà rien que d'y penser il est trop tard pour faire la passe vive et précise qui pourrait amener ses collègues à se décaler, à d'avoir un peu d'espace avant que la défense ne se montre ...

 

Un moment il faut savoir faire preuve d'abnégation et s'oublier un instant, l'instant d'envoyer le ballon  à son partenaire ... rapide et précis.

 

Résultat final:   24 - 24

 


 


Rédigé par Daniel DURET

Repost 0
Commenter cet article