Ah la la... La Couronne !

Publié le 2 Décembre 2012

 

Je suis pas très fort en appareil photo super moderne, en numérique pur supérieur à un reflex même numérique (SONY NEX7), bref je me retrouve encore une fois à La Couronne incapable d'avoir pu y faire le moindre cliché convenable...

 

J'ai zappé la réserve qui de plus, a vu son match écourté pour laisser une petite place à l'équipe féminine du COC qui recevait son homologue de Cadaujac...

 

Je crois que c'est surtout de n'avoir pu ramener des photos de leur match qui me désole le plus !  Les Girondines ont gagné grâce à leur expérience surtout, leur connaissance du jeu et des règles plus avancée que celle que les Couronnaises ont montré comme leur pourtant excellente n°10 qui, quand elle tapait un long coup de pied de relance, n'attendait pas toujours de remettre en jeu ses équipières en avançant de quelques enjambées et ainsi empêchait que l'une d'entre elles puisse s'élancer pour récupérer...

 

fou-de-guerre-1985-06-g.jpgfou-de-guerre-1985-01-g.jpg

"Le Fou de Guerre..."  Coluche...   Dino Risi...

 

Je suis venu ici en me disant que les joueurs du COC n'avaient aucune envie de s'en laisser conter et allaient crânement jouer leur va-tout face au BSCR, et j'avais raison !

Je m'étais dit aussi que les joueurs au papillon allaient avoir envie de se donner à fond, de donner du jeu maintenant qu'ils avaient une ligne de 3/4 d'excellente qualité, capable de faire la différence à elle seule... et là j'avais tort !


 

Un premier essai posté comme un Colissimo garanti et c'était parti !


Bin non, Sam ayant la malencontreuse idée de réussir ses deux premiers coups de pied, pénalité et transformation, voilà t'y pas qu'on s'y croyait et qu'on s'entreprit alors de vouloir tenter toutes nos pénalités, même les plus mal placées au lieu de les jouer, soit sur une touche, soit sur une mêlée, et comme elles furent ratées on se trouva à ramer sans points de marge et sans occasion de lancer des attaques...

 

Aussi les quelques chamailleries qui se déclarèrent autour de notre ami Benji qui s'était teint en blonde pour l'occasion, ne permirent pas aux joueurs de rester sereins au point que l'arbitre dût sortir ses cartons de ses chaussettes, dont un rouge très mérité pour Aurélien Cormenier qui s'illustra par un geste que même ses plus proches amis ne peuvent l'honorer.

 

Bref, on gagne 25 à 19 quand on aurait dû faire beaucoup plus, pour notre classement (point de bonus, goal-average) mais surtout pour prendre confiance face aux équipes plus fortes qui nous attendent pour la suite...

 

Après ça, les incohérences de l'arbitre... cela n'explique pas nos propres erreurs...

 


Rédigé par Daniel DURET

Repost 0
Commenter cet article